Drone perdu, rien de trouvé (proverbe chinois)

Aller en bas

Drone perdu, rien de trouvé (proverbe chinois)

Message  Admin le Ven 3 Aoû - 15:34

Autant j'arrive à faire durer 10 ans une paire de crogs, autant je suis très résistants à l'obsolescence programmée des phones dits smart et ordinateurs pour lesquels je peux me vanter d'avoir près de 10 systèmes de retards sur les dernières versions, autant je l'avoue certains objets en ma possession sont dramatiquement volatiles.
Je consomme près de un appareil photo par an, dont deux perdus et un cassé.
Alors quand Xuelian a acheté un drone… je dirais bien que je sentais comment il finirait…



Bon, c'est un petit. Le plus transportable des drones disent-ils, ce qui est un argument assez cocasse pour un objet supposé voler de ses propres hélices. C'est heureusement aussi sans doute le moins cher.

C'est mignon un drone. C'est comme un oiseau. On est presque ému la première fois que ses leds s'allument, que ses hélices frétillent et qu'il émet son premier "tududu".
- Alors il faudra bien lire la notice et regarder les vidéo d'explications, c'est compliqué, hein !?
- Ho, oui, bien sûr…
Un coup d’œil en diagonale sur la notice,… c'est tout automatique et il fait tout par lui-même, il enregistre son chemin, s'li n'y a plus de piles ou plus de contact radio, hop, il revient tout seul. Il détecte et évite les obstacle… ma parole, ils ont tout prévu ! Un jour, c'est certains, ces machines n'auront pas besoin de nous (ha bon, c'est déjà le cas ?).

Par contre, tous ces trucs intelligents et interactifs… Comment dire.
La machine volante, la radio-commande, le téléphone qu'il faut ajouter pour voir quelque chose, tout ça, ça se cause en permanence, et chacun y va de ses 'bips-bips" et "tududu", ses leds, ses messages etc. pour attirer l'attention. Et puis ils se causent par ondes radio, wifi ou câbles selon les cas et ce qu'ils ont à se dire. Et quand vous vous voulez un truc, ben débrouillez-vous pour savoir à qui s'adresser, dans quel langage et par quel moyen.
Ils sont tous programmés. Et tous ont potentiellement un programme obsolète ou incompatible avec l'autre. Alors ils vont sur internet faire on ne sait quoi. On se demande pourquoi ils nous demandent notre avis et ne résolvent pas eux-mêmes les problèmes de connexion à internet au lieu de nous refiler ce job ingrat.
Ils ont de la mémoire aussi. Une, deux, ou plus, on ne sait pas trop. Ils enregistrent des tas de trucs, mais nous on peut si on a de la chance et déposé la bonne demande au bon appareil, récupérer ce qui nous intéresse : des jolies photos. Parce que les photos sont jolies. Y'a pas, changer d'angle de vue, c'est chouette.



Mais bon, moi, c'est bien connu, ce qui m'intéresse, c'est les trous. Et c'est clair que, surtout en été quand la nature est en pleine forme, qu'il faut 30 mn pour avancer de 100 m dans les maquis et le payer les 3 jours suivants par des démangeaisons dues aux plantes urticantes ou autres bestioles, un engin qui va voler au-dessus de tout ça pour montrer ce qu'il y a à voir…c'est très tentant.
Allez, on sait faire voler l'engin, prendre des photos, revenir, se poser, récupérer les photos… On a testé un peu les limites… GO! comme ils disent sur la manuel. On va essayer d'en faire quelque chose de ce joujou.

Dans la montagne il y a des canyon, et dans les canyons, ben on ne sait pas, parce que s'y rendre demande de se battre avec le maquis, de descendre avec des cordes, de ne pas glisser etc. Mais un drone, tout ça, il s'en fiche puisqu'il vole au-dessus. Oui mais c'est pas si simple. Quand il vole, on voit l'image sur un petit écran en plein soleil avec de mauvais yeux. Alors je prend des photos et après bien au calme je regarde…
Mince, on dirait qu'il y a quelque chose ! On dirait bien. Oui, non, pas facile, c'est noir, mais l'ombre aussi c'est noir. Alors, on y va ? pff, y'a au moins 200m pour descendre dans ce canyon et si c'est bien une perte, elle peut descendre encore 100m de plus. Se trimballer tout ce matériel et même pas sous terre en plus… c'est qu'il n'y a pas la clim sous le soleil ! Bon, on va regarder d'abord de plus près.

La dernière fois, j'étais à 300m du canyon, mais sur les images, j'ai vu une rizière en bordure, de là, je serais juste à coté de l'objectif, je pourrais prendre de meilleures photos. En plus, le temps est un peu couvert, il y aura moins de contraste et le noir seras plus clair si j'ose dire… sauf si c'est du noir noir. J'aurais plus d'autonomie de vol car aucune distance à parcourir… OK, bon plan, on y va.
Une rizière plantée de piments, est-ce une pimentière ? Curieusement, il y a un endroit où il manque un pied, juste la surface plane pour poser un drone. Enfin plane, il faut aider un peu, c'est que les hélices sont très près du sol, c'est fait pour décoller depuis un carrelage bien régulier ces trucs, c'est pas une tondeuse à gazon… Je déplie l'engin, branche tout ce qu'il y a à brancher, j'attends qu'il me dise qu'il a bien reconnu le terrain, que son GPS fonctionne bien, "tududu" etc. Allez, on y va.

Sur l'écran de contrôle, je retrouve vite le lieu entrevu la dernière fois. On est à l'aplomb, on peut descendre doucement. Je me déplace avec la radio-comande jusqu'au bord du canyon. Je poursuit la descente, y'a pas, c'est plus cool et moins risqué que sur corde et surtout, sur corde, je ne verrais rien d'autre que le maquis de très très près.
- bip.
- Quoi bip ?
- No signal.
- No signal ?
- Bip
- Hein ?
- Bip
- Mais j'avais un contact visuel il y a 3 secondes !
- bip.
- Quoi bip ?
- No signal.
- Je me déplace sur le bord du canyon avec les antennes (celles de la radio-commande, pas les miennes) tendues bien haut
- bip
- remonte ! crie le joystick de gauche
- bip
- return home crie le bouton fait pour ça !
- bip
- return home insiste la fonction écran dédiée à cette instruction...
- bip
- bon, ça sert à rien, hein, une radio-commande sans signal.. c'est !a, hein ?
- bip
- ok, pas de panique, j'ai bien lu le mode d'emploi, il va revenir tout seul.
- bip
- ll va monter à sa hauteur de retour, réglée 30 m plus haut que le décollage
- bip
- et alors le signal passera à nouveau
- bip
- il y a le temps, il y a encore 62% de batterie
- bip
- altitude -29m, distance 175 m depuis le décollage
- bip
- disons 150m maintenant que je suis au bord du canyon, autant dire qu'il est tout près !
- bip
- le canyon fait plus de 200m de large, il est au beau milieu, du gâteau pour un drone
- bip
- Même en parapente à sa place j'aurais pas peur...
- bip
- sauf qu'il n'y a vraiment aucun espoir d'atterrissage
- bip
- c'est énervant hein ?
- bip
- rien, à faire. L'autonomie, c'est 20 mn, et il ne remonte pas.
- bip
- je l'entend manœuvrer. Pour quoi, aucune idée.
- bip
- il n'est pas loin, peut-être juste derrière un rideau ce verdure
- bip
- puis le bruit s'estompe, plus plus rien
- bip
- il ne reviendra pas
- bip
- c'était bien la peine de prendre une assurance
- bip
- qui couvre les réparation
- bip
- mais pas la perte, bien entendu
- bip
- bon tu la débranche cette radio-commande !

Chercher tout de suite, en short et en crogs, ce n'est même pas la peine d'y penser.
Retour maison penaud pour plan de sauvetage.
Alors. Il a pas fait ce qui est dit dans la notice. Mais s'il est descendu gentiment (ou tombé après épuisement des piles), sa position la plus probable est… la verticale de la perte de contact.
Il va y avoir du sport. Ha tu voulais pas y aller pour rien au fond de ce canyon, ben c'est raté !
Oui mais, comment elle disait déjà Xuelian avant de partir pour une autre province... ha oui :
- et si tu le perd, tu prend pas de risque pour aller le chercher hein !
- ho oui bien sûr...
J'étais raisonnable pourtant, une ballade en grogs dans les rizières, c'était un bon plan...



Le lendemain, un gros sac transport bourré de cordes, un perfo pour placer des ancrages. un appareil photo parce que quand même, un itinéraire d'approche en voiture, de l'eau… c'est bon, il y a tout ce qu'il faut.
C'est lourd ? Ben oui, c'est pas un drone. Mais au moins, on va y mettre les pieds au fond de ce canyon.
Je dois dire que ça a été beaucoup plus facile que je ne le redoutais. Je suons (ho le beau lapsus, je le garde) descendu par la paroi nord à coté d'une cascade affluente. La végétation est beaucoup moins dense et ne pas être au soleil est appréciable. J'arrive en bas presque rapidement.
Le canyon à cet endroit est superbe. Un coup d’œil à l'amont et à l'aval jusqu'à une grande verticale me rassurent sur un point : il n'y a pas de gouffre à explorer ici. Mais est-ce qu'il y a un drone ? Aucune idée. J'ai coupé des bambous pour mieux voir, scruté et rescruté à tout niveau accessible sans risquer de se casser la figure, sous tous les points de vue possible. Échec. Donnez-moi une aiguille dans une meule de foin, j'aurais mes chances. Mais là…Snif.

C'est fou comme après une douche et rafraichit par un ventilateur on retrouve espoir. Seconde hypothèse, il n'est pas descendu tout droit, il a tenté de revenir. Il n'est donc pas au fond, mais quelque part entre le milieu du canyon et le point de départ… Alors le lendemain, j'y retourne, par le sud cette fois-ci. Le plan est simple, aller tout droit depuis le point de décollage jusqu'au point de la perte de signal en regardant dans les arbres… dans une bambouseraie sous futaie en pente raide et parsemée de buissons de densité variables. Je descend. Je scrute. Rescrute tout ce qu'il y a à scruter. Mais comment diable un appareil aussi léger aurait-il la plus infime des chances d'atteindre un point visible depuis le sol dans un tel fouillis ? Donc je joue au Petit Poucet. (nan pas les cailloux blancs ! "Petit Poucet II", le retour) Je choisis un conifère prétentieux qui perce la canopée et grimpe en m'auto-assurant comme je peux avec une corde et mon baudrier. Un bel arbre. 15 m environ. Pour y voir quelque chose, je suis obligé de le plumer. Pour y voir quoi ? Du vert, du vert, du vert et du vert. Allez, c'est pas la peine. Abandon. C'est difficile d'abandonner. Mais un orage sympathique vient me donner un prétexte. Mais je ne pouvait quand même pas plumer tous les sapins du coin même si overdose de vert m'avait fait prendre en grippe l'écologie !



Voilà, l'histoire du drone perdu.
C'est assez vexant. Et puis 4000 yuans quand même !
Quand au gain de temps, ben que de temps passé à courir après un truc programmé pour se déplacer facilement et revenir tout seul...
Mais bon, on ne va pas s'arrêter au premier obstacle quand même...





Admin
Admin

Messages : 237
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://voyager-en-chine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les photos

Message  Admin le Dim 5 Aoû - 5:02

L'objet en question, tout petit, raz su sol...




4 cerveaux au travail, (utilisateur + téléphone mobile + radio-comande + drone) il n'y en a qu'un qui ait des difficultés, devinez lequel.




Quelques photos aériennes






















Le lieu du crash





c'est vrais que vu comme c'est en bas, les chances de réussite étaient... nulles.


Le fond du canyon, Une belle strate dolomitique, pas de trou, pas de drone.








A l'amont, le canyon vient d'une cascade


A l'aval, le canyon se poursuit en cascade




Le second jour de recherche, et le sapin plumé






Qu'est-ce qui est rouge et qui épluche les sapins au soleil ?



Admin
Admin

Messages : 237
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://voyager-en-chine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drone perdu, rien de trouvé (proverbe chinois)

Message  mystheria le Dim 5 Aoû - 14:52

Hahaha ! Petit comme ça, le retrouver ? Aucune chance !
Heureusement que Xuelian t'a dit de ne pas aller le chercher si tu le perdais. Laughing

Mot de Renaud :
Peut être qu'il faudrait justement éviter de le faire voler en dessous du niveau du signal de la télécommande, où tu te situe. Question
avatar
mystheria

Messages : 149
Date d'inscription : 18/05/2008
Age : 27
Localisation : Savoie (73)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Drone perdu, rien de trouvé (proverbe chinois)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum