Le nouvel an chinois à Fengshan (Hechi, Guangxi, Chine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le nouvel an chinois à Fengshan (Hechi, Guangxi, Chine)

Message  Admin le Ven 19 Fév - 9:52

Le nouvel an est indiscutablement en Chine l'événement le plus important de l'année.
Comment cela se passe-t-il à Fengshan, ville d'environ 20 000 habitants dans une conté à 90% rural dont la densité de population est de 107 habitant par km2.
Soit une densité de population équivalente à celle de la Savoie, un territoire 3,5 fois moins étendu... mais la comparaison s'arrête là, la répartition des habitant étant complètement différente (presque pas de ville) et les ressources... 29 532 euros/habitant en Savoie, 4481 Yuan/habitant à Fengshan, si vous voulez vous faire une idée, considérez que le revenu mensuel moyen est de 40 euros.

Comme dans toute la Chine, le nouvel an ne laisse que peu de place à l'improvisation. On commence à en parler plusieurs mois auparavant, la principale question étant de savoir qui sera où. Car il y a deux risques majeurs : le plus inimaginable serait qu'une personne passe les fêtes seul, l'autre que les invités ne soient pas rassasiés. La plupart des jeunes qui travaillent ou étudient dans les grandes villes reviennent chez eux, il n'est pas aisé d'anticiper.

Dans la semaine qui précède, la ville change progressivement. D'abord, voici que la police se met à faire respecter les aires de stationnement. Les mauvaises langues disent qu'il s'agit pour eux de remplir un peu les caisses avant de boucler le budget annuel, mais on voit très vite une autre utilité : de nouveaux commerces s'installent sur les trottoirs. Les marchandises se classent en 5 groupes. Des fruits, des bonbons, de la canne à sucre, des feux d'artifice et des ornements traditionnels. Ce sont les denrées obligatoires sans lesquelles le nouvel an ne peut être passé. Pour les habitants de Fengshan, qui ont presque tous des parents dans une ferme aux alentours, le casse-tête est d'acheter et transporter la quantité appropriée de ces ingrédients. Les tricycles motorisés ne chôment pas.
Les prix bien entendu augmentent, et vont jusqu'à doubler ou tripler. Pendant les fêtes, il sera bien difficile de trouver un commerce ouvert.

Les festivités débordent largement des dates officielles. Et quelques cochons meurent avant le premier jour. Car contrairement à ce que prétend l'horoscope chinois, c'est tous les ans l'année du cochon. Je ne dois pas m'avancer beaucoup en affirmant que l'espérance de vie d'un cochon est une donnée qui ne fait l'objet d'aucune irrégularité dans ces campagnes. Chaque ferme élève un ou deux cochon qui est tué à cette occasion. Dans chaque maison ou l'on se rend, on est invité au même repas : Un bouillon maintenu en ébullition, un plat de porc, un plat de poulet, un plat de choux et parfois du canard (qui est beaucoup moins apprécié).
Le breuvage d'accueil est un bol de sang frais, on mange sans faire de manière et sans trop boire en petites tablées rondes. On se sert dans les plats, on peut soit manger directement, soit faire passer le morceau dans le bouillon pour le réchauffer, puis dans un petit bol de condiments (sauce de soja aux herbes locales) pour le saler, puis le déposer dans son bol de riz afin de le reprendre et le déguster avec quelques grains de riz.
Et quand on a finit, on se lève, on change de maison, et on recommence !
Et quand on a finit, on change de village et on recommence !
Si bien que buvant peu a chaque repas, beaucoup finissent ivres.

Les ancêtres, dans toutes les maisons, participent à la fête et les plats sont tous ou en partie préalablement déposés devant le panneau rappelant leur présence, les bâtons d'encens devant leur en transmettre l'essence.

Quelques jours avant le nouvel an





bonbons


Fruits et légumes


Ornements traditionnels et/ou rituels


Canne à sucre



Volaille






Les deux cochons de l'année


Transport sans ménagement



Un geste rapide et précis



Le sang coule



L'arme du crime


Le lieu du crime


Le butin



Le bol de sang pour accueillir les invités


Pas de grandes tablées, mais beaucoup de petits repas les uns chez les autres






Les ancêtres sont toujours là



Admin
Admin

Messages : 234
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://voyager-en-chine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum